Economies en vue sur l’assurance-Maladie : qui va payer ?

Dans le cadre de la chasse aux économies via, entre autres, la suppression ou réduction de niches fiscales, le gouvernement a annoncé son intention d’économiser 2,5 milliards d’euros sur l’Assurance-Maladie.

Ainsi les médicaments qui sont habituellement remboursés à hauteur de 35% verront leur taux passer à 30%, le remboursement des consultations médicales et de certains frais d’hospitalisation baisseront également. Ces trois mesures cumulées devraient permettre à la Sécurité Sociale d’économiser 400 millions d’euros par an, les 2,1 milliards restant étant issus des professionnels (baisse des tarifs des biologistes et radiologues, baisse des dépenses des maisons de retraite et hausse des cotisations accidents du travail pour les entreprises).

Ce qu’il reste à savoir désormais c’est qui va supporter cette baisse des remboursements ?
Car le gouvernement estime que les mutuelles compenseront ce coût, faisant en sorte que cela ne coute rien de plus aux patients.
Cependant, du coté des mutuelles on rappelle qu’on vient déjà de les soumettre à une nouvelle taxe de 1,1 milliard d’euros sur les contrats santé responsables pour financer la Cades. Si on leur ajoute encore ces 400 millions, ce sera 1,5 milliard d’euros que les mutuelles devront financer chaque année, ce qui ne saurait se faire sans une hausse substantielle des cotisations.
Donc oui les patients seraient mieux remboursés par les mutuelles pour compenser la baisse des remboursements de la Sécurité Sociale, dont le déficit abyssale est la conséquence directe d’une absence de gestion de la part des gouvernements successifs tous partis politiques confondus,oui ils seraient mieux remboursés mais en échange d’une hausse de leurs cotisations. Pas besoin d'avoir son DSCG (autrement dit son diplôme de comptable) pour comprendre…Donc au final ce sont bien les assurés qui vont payer !

Poster un commentaire