Pression fiscale sur les salaires : la France championne de l’OCDE

La pression fiscale sur les salaires est un indicateur particulièrement étudié par l’OCDE qui vient de publier son rapport annuel sur le sujet.
En moyenne, pour les 36 pays membres de l’organisation, impôts et cotisations sociales salariales et patronales représentent 36% du salaire.
Mais il ne s’agit que d’une moyenne et ce taux peut être inférieur ou, au contraire, bien supérieur. Et une nouvelle fois la France s’illustre en étant parmi les pays où la pression fiscale sur les salaires est parmi les plus élevées de l’OCDE.

En effet, pour un célibataire sans enfant, la pression fiscale représente 48,1% du salaire, ce qui place la France sur la 4ème marche derrière la Belgique (54%), l’Allemagne (49,4%) et la Hongrie (48,2%), bien au delà de la moyenne au sein de l’OCDE qui est de 36%
Par contre pour un couple avec enfant, la France est le pays où la pression fiscale est la plus forte puisque ce sont 40% du salaire qui sont absorbés alors que même la Finlande ou la Suède, dont la protection sociale forte entraine un fort niveau de taxation, sont derrière avec respectivement 39,2 et 38% de pression fiscale. Une fois encore, bien plus que la moyenne de 26,6%.

pression fiscale sur les salaires dans l'OCDE

Le rapport pointe notamment du doigt le poids des cotisations sociales payées par l’employeur. Ainsi en France ce sont près de 27% du salaire qui sont absorbés. Ce qui explique que ajoutées au 10,5% de cotisations pesant sur le salarié et à l’impôt sur le revenu, ces cotisations patronales participent à cette amputation des revenus à hauteur de 40%.

Malgré les allégements de cotisations patronales via la mise en place du pacte de responsabilité, la taxation du travail en France est parmi les plus élevée d’Europe. Certes ces cotisations servent notamment à garantir une protection sociale de qualité mais on peut tout de même s’étonner que les champions de la protection sociale que sont les pays nordiques arrivent à maintenir une pression fiscale à celle de la France.

Source : Pression fiscale sur les salaires.

Poster un commentaire