Un divorce est forcément coûteux

Le taux de divorce reste relativement élevé en France puisqu’en 2011 on comptait 46 divorces pour 100 mariages. Le taux reste plutôt élevé sachant que la propension à convoler en justes noces à tendance à baisser. On pourrait donc croire que seuls les conjoints vraiment sûrs d’eux s’engagent dans le mariage mais cela ne semble pas être le cas. Et ce malgré le coût du mariage ET du divorce !

Le divorce coute cher

Au delà du coût lié à la séparation des biens et des éventuelles pertes liées à la revente d’un bien immobilier récemment acheté, il ne faut pas oublier qu’un divorce est une procédure juridique qui nécessite l’intervention d’avocats et le passage devant un juge aux affaires familiales.

Le divorce par consentement mutuel, parfois appelé divorce à l’amiable, est possible quand les deux futurs ex-époux sont d’accord sur le divorce ainsi que les conséquences qui en découlent notamment le partage des biens, la garde des éventuels enfants et la possible pension alimentaire.

Le divorce par consentement mutuel, qui représente un nombre important des divorces (plus de 40%), est à la fois la méthode la plus simple, la plus rapide et la moins couteuse.
En effet, les deux époux pourront avoir recours au même avocat plutôt qu’avoir chacun le leur. De plus, une seule audience avec juge aux affaires familiales est généralement nécessaire. On va ainsi fortement réduire les coûts liés à la partie juridique du divorce. Mais il n’en reste pas moins vrai qu’il faut verser des honoraires à l’avocat. Et ces honoraires varient en fonction de l’avocat et du temps qu’il lui faudra passer sur le dossier.

Le divorce contentieux, à l’inverse d’un divorce par consentement mutuel, est très couteux, chaque partie devant disposer de son propre avocat, les dossiers demandant plus d’heures de travail et le nombre d’audiences avec le juge étant plus important.

A noter également qu’internet à tendance à proposer des solutions visant à simplifier la vie et à réduire les coûts, et que cela est également, au moins partiellement, vrai en ce qui concerne les divorces.
En effet, il est aujourd’hui possible, mais uniquement dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, de travailler avec un avocat par le biais d’internet, évitant ainsi d’avoir à se déplacer au cabinet et réduisant le coût.
Tout comme recourir au service d’un comptable en ligne permet de réduire le coût de la tenue de sa comptabilité, recourir aux services d’un avocat sur internet peut permettre de réduire sensiblement le coût d’un divorce par consentement mutuel.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le site Avocats.org, portail d’informations sur le divorce qui répond aux questions que l’on se pose lors d’un divorce ainsi qu’aux formalités et obligations que cela entraine, selon le type de divorce.

Comments (1)

 

  1. […] procédure longue et couteuse. Non seulement le divorce par consentement mutuel permet de réduire le coût d’un divorce mais en plus cela permet un partage des richesses et du patrimoine de façon équitable entre les […]

Poster un commentaire