Défaillances d’entreprises : légère baisse mais sans certitude pour l’avenir

Le nombre de défaillances d’entreprises a tendance à se réduire depuis plusieurs mois, tendance qui s’est encore confirmée en janvier 2017.
Sur les 12 derniers moins, ce sont 58.031 entreprises qui ont fait faillite, soit une baisse de 2,8% par rapport aux douze mois précédents.
Mais il ne s’agit que d’une tendance générale et certaines régions ou certains secteurs sont encore fortement impactés. De plus, en cas de choc politique lors des élections qui auront lieu en mai 2017 cette tendance pourrait bien s’inverser.

En effet, si certaines régions connaissent de nettes améliorations, notamment le Centre-Val de Loire, la Bourgogne-Franche-Comté et les Pays de Loire qui enregistrent respectivement des baisses des défaillances de 14,7, 9,9% et 9,2%, d’autres régions sont encore en grande difficulté, c’est notamment le cas de la Corse qui enregistre une hausse des défaillance de plus de 41%!
Le taux de défaillance varie aussi en fonction des secteurs d’activité. Ainsi les services aux entreprises et la construction connaissent une forte baisse du nombre de défaillances alors qu’à l’opposé les commerces de l’habillement connaissent une hausse de 14,8%, en grande partie dues à la forte concurrence du e-commerce.

Parmi les autres tendances on constate que ce ne sont plus essentiellement les petites ou très petites entreprises qui sont concernées puisque l’on a constaté une hausse des défaillances d’entreprises de tailles moyennes (plus de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel). Sans oublier la chute de quelques grandes entreprises, notamment dans le domaine de l’agro-alimentaire et de la métallurgie.

La Coface, qui est à l’origine de cette étude, estime que, selon le résultat des élections présidentielles de mai 2017, un des 3 scénarios se réalisera :
– baisse de 1% du nombre de défaillances d’entreprises sur l’année 2017 en l’absence de choc politique majeur
– hausse de 1,1% sur 2017 en cas de choc politique majeur
– hausse de 27% des défaillances en cas de sortie de la France de la zone Euro.

Source : Défaillances en France : un début d’année en prolongement de 2016 (format PDF) sur le site Coface.fr

Poster un commentaire