Déficit public : dialogue de sourds France / UE

Le niveau du déficit public de la France pour 2014 et 2015 est l’objet de controverses entre la France et la Commission européenne : Paris maintient ses objectifs, Bruxelles estime qu’ils sont inatteignables.

Déficit public de la France 2014 et 2015

D’un coté, on a l’Etat français qui clame qu’il atteindra ses objectifs qui sont de ramener le déficit public de la France à 3,6% du PIB en 2014 et 2,8% en 2015, ces baisses étant possibles grâce aux impressionnantes hausses d’impôts sur les particuliers et les entreprises mises en place depuis l’élection de François Hollande ainsi qu’aux très fortes réductions des dépenses promises par l’appareil étatique.
De l’autre coté, la Commission européenne estime que le déficit public de la France sera de 4% du PIB pour 2014 et ne baissera quasiment pas en 2015 pour s’établir à 3,9%, soit bien au-delà de l’objectif annoncé par la France de passer sous les 3% à fin 2015.

Si les prévisions de Bruxelles s’avèrent justes alors non seulement le déficit public de la France sera supérieur à celui de la moyenne des pays membres de l’UE ou des pays de la zone euro mais aussi et surtout cela sera la preuve que le gouvernement n’aura pas réussi à réduire les dépenses publiques comme il s’y était engagé alors que parallèlement les particuliers et les entreprises auront eux largement contribué à l’effort en payant plus d’impôts.

Déficits publics 2014 2015

Déficits publics 2014 2015

Source : Commission européenne – Prévisions d’hiver 2014

Poster un commentaire