Et voici venir le bonus-malus sur le gaz et l’électricité

Après le bonus-malus sur les voitures en fonction de leur taux d’émission de CO2, voici venir le bonus malus sur le gaz et l’électricité.

Le principe en est simple : moins un ménage consomme et plus le tarif est réduit; inversement plus il consomme plus le tarif augmente.
Alors que de nombreuses voies se sont élevées devant la difficulté de mettre en place une solution viable et juste, le texte qui est en cours de finalisation devrait prendre en compte la situation propre à chaque ménage (situation géographique et climatique, nombre de personnes composant le foyer, mode de chauffage…).

Le député François Brottes qui est à l’origine de cette mesure estime que 75% des ménages devraient voir leur facture baisser. Cependant cette baisse devrait être minime, de l’ordre de 30 euros par an.

Ce bonus-malus, qui devrait entrer en vigueur en 2015, soulève plusieurs questions notamment en terme de justice. Ainsi, un ménage propriétaire d’un logement mal isolé et n’ayant pas de gros revenus sera concerné par le malus puisqu’il consommera plus que la moyenne prévue du fait manque d’isolation, travaux d’isolation qu’il n’a pas les moyens de réaliser.
A l’inverse, un ménage avec des revenus confortables habitant un logement récent et donc bien isolé consommera moins et donc bénéficiera du bonus.

Si l’objectif principal de cette mesure est d’encourager les ménages à faire plus attention à leur consommation de gaz et électricité, on va vite se rendre compte que l’effet produit va aller précisément à l’encontre de la mise en place des tarifs sociaux pour les ménages les plus modestes dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique.

Poster un commentaire