La dette publique de la France augmente encore

L’Insee a publié mardi les chiffres de la dette publique de la France, et les résultats sont mauvais : la dette publique de la France a augmenté au premier trimestre 2015, atteignant 97,5% du PIB. Un nouveau record, dont on se serait pourtant bien passé…

La dette publique de la France atteint 97,5% du PIB

Ainsi, à la fin du premier trimestre 2015, la dette publique de la France atteint 2.089,4 milliards d’euros, soit une hausse de 51,6 milliards d’euros par rapport au trimestre précédent.
Le poids de la dette publique par rapport au PIB augmente ainsi de 1,9 point, passant de 95,6 à 97,5%. Rappelons par ailleurs qu’à fin 2013 le poids était de 91,9%. Les choix politico-économiques du gouvernement ne semblent pas être efficaces, aussi on voit mal comment l’objectif de 96,3% fixé pour 2015 pourra être atteint.

C’est une très mauvaise nouvelle, le poids de la dette publique se rapprochant du seuil symbolique de 100% du PIB ce qui placerait la France dans le groupe formé de la Grèce, de l’Italie, de Chypre, de la Belgique et du Portugal.

Rappelons que la France est déjà au-dessus de la moyenne européenne (qui est de 91,9% du PIB) et tend à s’en éloigner de plus en plus, tout comme elle creuse l’écart avec les pays affichant les taux les plus bas tels que l’Estonie (10,5%) et le Luxembourg (22,9%), la Suède (39%), le Danemark (47%) ou encore l’Allemagne qui est passée sous la barre des 75%.

Source : Insee – Dette publique 1er trimestre 2015 (format PDF)

Poster un commentaire