La France devra certainement durcir son plan de rigueur

La France s’est engagée à réduire son déficit public dans les limites imposées par Bruxelles d’ici à 2013, ce qui représente une économie de 100 milliards d’euros à réaliser sur 3 ans.

Le gouvernement estime être en mesure d’atteindre son objectif grâce à des économies importantes et grâce à de nouvelles ressources issues de la croissance
Ainsi, pas moins de 50 milliards d’euros seront directement issus de la baisse des dépenses publiques via la suppression de 100.000 postes de fonctionnaires, le gel des dépenses et la suppression ou réduction de niches fiscales combinée à une hausse d’impôts.
50 autres milliards d’euros proviendraient de la croissance de l’économie française estimée à 2,5% en 2011. Hors, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, vient d’annoncer que cette prévision était trop optimiste, confirmant ainsi ce que le FMI avait déjà annoncé.
De nouvelles mesures devraient donc venir s’ajouter à celles déjà énoncées afin de compenser ce manque à gagner issu d’un excès d’optimisme concernant la croissance française pour les prochains mois.

Comments (1)

 

  1. […] France s’est engagée dans un plan de rigueur quelle va sans doute devoir durcir les revenus prévus pour 2010 risquant fort d »etre inférieurs à ceux prévus. Ce […]

Poster un commentaire