Le déficit public baisse, oui mais…

Michel Sapin, ministre des Finances, s’est empressé de se féliciter de l’excellente nouvelle que représente un déficit public à 4% du PIB en 2014 alors que le gouvernement s’attendait à 4,4%.
Et d’ajouter que c’est grâce à la bonne maitrise des dépenses publiques que ce taux de 4% a pu être atteint.

Seulement cette baisse n’est pas due qu’à la maitrises des dépenses mais aussi, et peut-être surtout, à la hausse des rentrées fiscales provenant des hausses d’impôts et autres cotisations sociales.

Par ailleurs, ce que le ministre omet de préciser c’est que la dette publique a continuer à augmenter, atteignant 2 037 milliards d’euros, soit 95% du PIB.

Donc oui le PIB a augmenté en 2014 mais la dette également. Donc oui le déficit public a baissé en pourcentage du PIB mais non ce n’est pas grâce à la maitrise des dépenses publiques mais bien grâce à la hausse des rentrées fiscales et du PIB ce qui mathématiquement permet de faire baisser le taux.

Dans l’absolu c’est une bonne nouvelle mais qu’il convient de relativiser et qu’il faudra confirmer en 2015 avec une réelle baisse des dépenses publiques et surtout une baisse conséquente de la dette publique qui ne cesse de croitre année après année.

Poster un commentaire