Oh surprise, le déficit commercial continue de se creuser

Le déficit commercial de la France s’est creusé à 5,3 milliards d’euros en mars 2019, contre 4,1 milliards en février. La cause principale est bien entendu une forte hausse des importations alors que les exportations sont stables.

Pour le premier trimestre 2019, le déficit commercial atteint 13,7 milliards d’euros. A ce rythme, le déficit pour l’année 2019 dépassera les 55 milliards d’euros, donc à un niveau proches des années précédentes (59 milliards en 2018 et 62 en 2017). Rappelons que la France n’a plus connu d’excédent commercial depuis 2003 ce qui est une fort mauvaise nouvelle que ne peuvent masquer les éventuelles annonces de gros contrats de nos pseudo-champions Airbus ou Dassault.

Hausse du déficit commercial et du déficit des transactions courantes

Plus généralement, la balance des transactions (qui prends en compte les achats/ventes de bien mais aussi de services et les flux financiers) est également déficitaire. Au total, sur les 12 derniers mois, le déficit des transactions courantes atteint 9,8 milliards d’euros. Ce chiffre est d’autant plus déprimant que nos voisins font bien mieux : ainsi l’Italie, l’Espagne ou encore l’Allemagne affichent des balances des paiements positives depuis plusieurs années. L’Allemagne devrait d’ailleurs servir d’exemple à la France, avec un bénéfice de 246 milliards d’euros en 2018. Comme quoi ne pas être en déficit est possible, tout est une question de volonté…

Comments are closed.