Rapport de la Cour des Comptes sur finances publiques de la France : il est urgent d’agir !

La Cour des Comptes vient de rendre publique sont rapport sur la situation des finances publiques de la France et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas brillant et qu’il est urgent d’agir !

La France s’est engagée dans un plan de rigueur quelle va sans doute devoir durcir les revenus prévus pour 2010 risquant fort d »etre inférieurs à ceux prévus.
Ce mercredi 23 juin 2010, la Cour des Comptes en a rajouté une (grosse) louche en publiant son rapport, qui a été présenté par Didier Migaud.
M. Migaud a déclaré que « l’état de nos finances publiques s’est aggravé de façon très sérieuse en 2009 et début 2010. La situation n’est pas encore irréversible, si la France s’attelle dès maintenant à une action de redressement forte, crédible et durable », précisant que « si la gravité du mal dont nos finances publiques sont atteintes est de longue date chronique, ce mal a franchi un nouveau stade. Il y a donc urgence à prendre des mesures immédiates, sauf à hypothéquer notre indépendance et notre souveraineté si les tendances actuelles devaient se poursuivre ».
Le rapport pointe que, malgré l’arrêt progressif des mesures de relance et la reprise de la croissance, le déficit public sera encore plus élevé en 2010 qu’en 2009, que le risque demeure que l’endettement soit de plus en plus difficile à maîtriser et freine ainsi la croissance et enfin que le déséquilibre des comptes sociaux risque de persister voire de s’aggraver à cause des évolutions démographiques.

La France s’est engagée à ramener son déficit public de 8 de son PIB en 2010 à 3% en 2013 ce qui, de l’avis de nombreux spécialistes, relèvent de l’utopie.
La Cour des Comptes approuve la réforme des retraites qui permettra d’économiser plusieurs milliards d’euros mais signale que cette réforme devra être suivie d’autres réformes au moins aussi importantes si la France veut tenir ses engagements.

Consulter le rapport complet de la Cour des Comptes (format PDF).

La Cour des Comptes estime que le plan de rigueur présenté par la France n’est pas suffisant

Poster un commentaire