Réduction du déficit public : baisse des dépenses et nouvelles taxes

Le gouvernement français va mettre en oeuvre une politique de restriction des dépenses, alliées à quelques nouvelles sources de revenus, afin de ramener le déficit public de la France à 3% du PIB en 2013, alors qu’il devrait atteindre 8% cette année.

Pour réduire de 5 points le déficit public, le gouvernement doit trouver 95 milliards d’euros sur 3 ans, somme qu’il souhaite réunir en alliant une réduction des dépenses avec de nouvelles sources de revenus.
La première mesure est le gel des dépenses de l’Etat pendant 3 ans et des sommes versées aux collectivités locales, la baisse des coûts liés au fonctionnement du gouvernement de 10% sur 3 ans ainsi que la réduction de 10% du cout de diverses aides et allocations dont le RSA, l’APL, l’aide à l’emploi…

Par ailleurs, les niches fiscales seront revues de façon à permettre d’économiser 5 milliards sur 2 ans; certaines niches seront probablement purement et simplement supprimées, quand d’autres seront modifiées.

A ces réductions des coûts s’ajouteront de nouvelles recettes, notamment via une une nouvelle contribution sur les revenus du capital est des hauts revenus et peut être également via une future taxe additionnelle sur les recettes des banques.

Poster un commentaire