Un prix nobel d’économie sceptique sur le sauvetage de la Grèce

Paul Krugman, économiste américain prix Nobel d’économie en 2008 et conseiller de Barack Obama, s’est déclaré sceptique à propos du programme de sauvetage de la Grèce, ajoutant qu’il y a « une chance sur deux pour que la Grèce doive quitter la zone euro« .

P. Krugman a analysé la situation de la Grèce et le résultat n’est pas encourageant :
– la dette du pays va continuer de grossir jusqu’à atteindre 150% du PUB en 2015.
– même en mettant en place son plan de rigueur, le montant des dépenses publiques restera supérieur aux recettes

Les autres pays membres du goupe des PIGS (Portugal, Irlande, Grèce et Espagne) ne sont pas à mettre dans le même panier : « Ni Madrid, ni Dublin n’ont dérapé comme la Grèce. La dette de l’Espagne demeure limitée. Ce pays s’est plutôt bien comporté au cours des dix dernières années tandis que l’Irlande a même fait figure de bon élève. C’est le sauvetage des banques qui l’a fait sombrer ».

Poster un commentaire