Budget de la Défense revu à la hausse

Le Président de la République a confirmé que le budget de la Défense était revu à la hausse, notamment pour permettre le maintien du dispositif anti-attentats ainsi que la présence de l’Armée française dans plusieurs pays.
Au total, le Président a accordé 2,3 milliards d’euros pour boucler le budget 2015 ainsi qu’un effort de 3,8 milliards d’euros sur la période 2016-2019.
Ces quelques 6 milliards d’euros supplémentaires devraient permettre de conserver un niveau de militaires en poste à peine inférieur à ce qu’il est actuellement puisque plus de 18.000 emplois qui devaient être supprimés ne le sont plus.

Du coup, la Défense en général et l’Armée de terre en particulier peuvent de nouveau lancer un programme de recrutement en vue de former ses futurs militaires. Ce sont ainsi des milliers d’emplois qui s’offrent ainsi à des jeunes de moins de 29 ans, de niveau bac +2, +5 ou encore sans diplôme qui deviendront combattants, sous-officiers ou officiers dans des domaines très variés tels que l’intervention terrain, les communications, la logistique, la construction ou encore guerre électronique.

Rappelons que la Défense est en charge tant de la protection du territoire, en particulier dans la lutte contre le terrorisme avec l’opération Sentinelle qui mobilise 10.500 militaires, que d’interventions extérieures comme c’est le cas actuellement avec 7.000 hommes déployés en Afrique et au Moyen-Orient.

Cette rallonge budgétaire, qui ne sera peut-être pas suffisante, devrait néanmoins permettre à l’Armée française de conserver l’essentiel de ses capacités pour remplir ses missions tout en proposant des centaines d’offres d’emplois variés à des jeunes de divers niveaux scolaires : sans le bac, bac, bac +2 et bac +5.

Poster un commentaire