Chômage : pas de vraie baisse et pas grâce à Pôle Emploi

Le nombre de chômeurs inscrits sur les listes de Pôle Emploi ne baisse pas malgré les annonces successives des dirigeants du pays et autres responsables des organismes publiques visant à réduire le chômage en France.
Déjà en juillet le nombre de chômeurs avait fortement augmenté, après quelques mois de baisse. Les politiciens se régalaient déjà d’avoir inversé la tendance, raté! En effet sur la période allant de début janvier à fin juillet 2017 le nombre de chômeurs a augmenté de 1,5%. Pas vraiment une inversion de la courbe du chômage on en conviendra.
En août, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité) a augmenté de 22.300 (soit + 0,6 %) en France métropolitaine. On compte désormais 3.540.400 personnes sans aucune activité, ce qui représente une hausse de 1,3% en 3 mois.

Plus le chômage augmente et moins Pôle Emploi est efficace?

Non seulement le nombre de personnes à la recherche d’un emploi a tendance à augmenter mais, pire, le nombre de chômeurs retrouvant un poste (que ce soit en CDI, CDD ou interim) grâce à des organismes publiques ou affiliés (on pensera ici à Pôle Emploi et son bébé numérique Bob Emploi) a tendance à fondre comme neige au soleil. Pour être plus précis, une personne sans emploi va s’inscrire à Pôle Emploi pour toucher une indemnité mais ne doit pas en attendre une quelconque aide pour retrouver un poste. Pour cela il faudra que le demandeur d’emploi s’occupe seul et à 100% de son retour à l’emploi, que ce soit en contactant directement des entreprises, en répondant à des offres postées sur des sites, en utilisant des outils numériques de plus en plus performants ou encore en s’inscrivant dans les agences d’interim.

On peut d’ailleurs constater des courbes inversées : de moins en moins de chômeurs retrouvent un travail grâce à Pôle Emploi alors qu’à contrario le nombre d’emplois en intérim (et le nombre d’agences) augmente fortement depuis plusieurs mois tout comme le nombre d’applications permettant aux chercheurs d’emploi de recevoir des annonces hyper ciblées à l’instar de celle proposée gratuitement par le site Workeyes. Pôle Emploi reste trop peu précis, ne prenant pas assez les compétences de chaque chercheur d’emploi ce qui explique en grande partie son échec à aider les demandeurs d’emploi à retrouver un poste.

Depuis 1996 le nombre de chômeurs, de catégorie A ou toutes catégories confondues, n’a cessé d’augmenter comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous :

Jamais aucun gouvernement n’a réussi à relancer suffisamment l’économie pour faire disparaitre le chômage et, de même, jamais Pôle Emploi ni ses sites ou entités affiliés n’ont été réellement efficaces dans l’aide apportée aux chercheurs d’emploi.

Poster un commentaire