Heuliez : le rachat par Alphan Manas semble mal parti

Décidément le rachat d’Heuliez suscite bien des rebondissements. En effet, Alphan Manas, l’homme d’affaires turc qui devait sauver la société vient de faire une proposition de reprise de 15% des parts du constructeur !

Alors qu’il devait apporter 16 millions d’euros, Alphan Manas ne propose plus que 2,4 millions d’euros ce qui est loin d’être suffisant pour sauver Heuliez. Alphan Manas s’est associé à Inci Aku, producteur turc de batteries, et B Plas, fabricant turc de composants en plastique pour l’automobile et Manas Energy Investments (partenariat entre Alphan Manas et Murat Gunak, le designer de la voiture électrique d’Heuliez, la MIA) pour faire une offre de rachat de 15% du capital plus la marque MIA.

Christian Estrosi, ministre de l’Industrie et en charge du dossier, a déclaré que « l’offre pour le rachat d’Heuliez est insuffisante » et qu’il faudra « étudier d’autres dossiers qui pourraient compléter l’offre ».

Comments (1)

 

  1. […] d’investisseurs, sérieux. Après la reprise avortée par le groupe Bernard Krief et les faux espoirs de reprise par l’investisseur turc Alphan Manas, un groupe d’investisseurs composé d’un fonds d’investissement américain et […]

Poster un commentaire