L’envolée du marché de la vidéosurveillance

On le sait, les chiffres sont là pour le prouver, le nombre de cambriolages augmente chaque année. Si cela est un soucis pour les pouvoirs publiques, les forces de l’ordre et les victimes il en va de l’inverse pour les fabricants et les revendeurs de matériel de vidéosurveillance.

Concrètement, 2012 avait déjà connu une forte hausse des cambriolages, et 2013 n’aura pas fait mieux malgré la volonté annoncée du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, qui en avait fait une priorité. Ainsi en 2013 le nombre de cambriolages a été en augmentation de 6,4% en zone urbaine et de 4,7% en zone rurale. Et qu’on ne s’y trompe pas, les résidences secondaires ne sont pas les principales victimes. Bien au contraire les résidences principales sont tout autant la cible des cambrioleurs. Que font la police et la gendarmerie direz-vous ? Eh bien ils mettent des amendes pour excès de vitesse et stationnement non payé…

Afin de faire face à ce risque, de plus en plus de ménages décident de s’équiper de systèmes de vidéosurveillance. Et si ce type de solution était plutôt couteux et difficile à installer il y a seulement quelques années on peut dire que les choses ont bien évolué.
En effet, aujourd’hui on peut trouver un kit comprenant de 1 à 8 caméras, avec câbles, alimentation, stockeur numérique et facile à installer en quelques minutes pour seulement quelques centaines d’euros.
Un des leaders français, www.kamatec.fr, propose ainsi un kit de 2 caméras à 199 euros HT.
Chacun pourra composer son propre kit en choisissant le nombre de caméras et surtout leur type. On peut ainsi opter pour de la caméra d’intérieur ou d’extérieur, infrarouge pour une vision nocturne, ou encore un dôme motorisé dirigeable depuis son smartphone.
Il n’y a que l’embarras du choix.
En plus du stockage des données, le système permet de consulter à distance ce que voient les caméras, et en cas de détection de mouvement l’enregistrement se déclenche automatiquement et l’habitant est informé par une alerte email.

Du coup le marché de la vidéosurveillance est en plein boom, aussi bien à destination des particuliers que des entreprises. Qu’il s’agisse des fabricants, des revendeurs ou des installateurs, tous affichent une croissance à deux chiffres. Même si la cause de cette croissance est due au malheur de certains, il n’en reste pas moins vrai que l’on a bien ici de la croissance en France.
Et si le nombre de logements équipés était bien plus important, il y a fort à parier que les chiffres des cambriolages en France seraient bien moins élevés.

Poster un commentaire