Zone Euro en crise et Grèce en faillite

L’Union Européenne est dans une situation bien difficile : d’un coté plusieurs pays membres sont extrêmement endettés et parviennent à peine à maintenir la tête hors de l’eau comme c’est le cas au Portugal ou sont carrément sous l’eau comme c’est le cas de la Grèce, et d’un autre coté la zone euro va de nouveau être en récession alors que sa dette publique atteint un nouveau record.

Alors que le FMI doit verser dans les prochains jours près de 4 milliards d’euros d’aide au Portugal, tous les regards sont tournés vers la Grèce dont la dette abyssale atteint les 350 milliards d’euros.
Le gouvernement grec a beau avoir annoncé des mesures visant à récolter pas moins de 50 milliards d’euros au cours des cinq prochaines années, le déficit semble continuer de se creuser et ce faisant les autres états membres de l’Union Européenne ont de moins en moins confiance, craignant une faillite du pays.
De nombreux services publics continuent de creuser le déficit, les entreprises privées sont de plus en plus nombreuses à connaître la faillite et la lutte contre la fraude fiscale ne semble pas porter ses fruits.

Que se passera-t-il si la Grèce ne peut plus ne serait-ce que payer les intérêts liés à sa dette de 350 milliards d’euros ?
Le plus probable est que le montant de la dette sera négocié à la baisse, pour être ramené sans doute aux alentours de 200 milliards d’euros, les créanciers de la Grèce abandonnant 150 milliards d’euros. Et les créanciers c’est plus ou moins indirectement tous les citoyens et contribuables des pays dont des banques ou des gouvernements ont prêté à la Gèce, dont la France bien évidemment.

Pour couronner le tout, la situation dans la zone euro n’est pas au beau fixe, puisque la zone euro devrait de nouveau tomber en récession au troisième trimestre 2011, un coup dur pour les économies des états membres, d’autant plus que la dette publique en zone euro devrait, selon la Commission européenne, atteindre un nouveau record en 2012 avec un taux de 88,7% du PIB (en 2007 le taux de la dette publique de la zone euro représentait 66,3% du PIB).

Poster un commentaire